Laissez-vous inspirer !
Laissez-vous inspirer !

Les lignes ci-dessous relatent des conversations passionnantes que nous avons eues avec des personnes actives dans l’économie circulaire.

 

Ces conversations nous ont surtout appris que l’économie circulaire peut aller dans de nombreuses directions et que tout le monde s’en fait une idée différente, et l’aborde aussi d’une manière différente. Certains mots clés qui nous ont particulièrement marqués sont « modulaire », « circuit court », « durable ». L’histoire des entrepreneurs ci-dessous est vue d’une perspective People, Planet & Profit : les trois piliers du développement durable.

 

Nous vous souhaitons une bonne lecture, et surtout d’être très inspiré.

Carl Baekelandt
Concordia Textiles et PurFi
« L’économie circulaire se développe de façon explosive »

La transformation de fibres textiles usagées en nouvelles fibres de qualité égale, voire supérieure, à celle des fibres vierges est la raison d’être de PurFi Global. Cette joint-venture est détenue à 50 % par la société belge Concordia Textiles. « La vague circulaire ne s’arrête pas et ne s’arrêtera jamais », déclare Carl Baekelandt, CEO de Concordia Textiles.

Chris Van de Voorde
JUUNOO, Systèmes de cloisons modulaire
« Faire de la réutilisation une norme dans la construction »

JUUNOO a mis au point une cloison réutilisable qui, en fin de vie, n’est pas détruite mais démontée et réutilisée. « Notre objectif est de pénétrer le marché mondial et d’être la référence en matière de cloisons design réutilisables », explique Chris Van de Voorde, fondateur et CEO de JUUNOO.

Stefaan Deboosere
Trevi Environmental Solutions
« Dans Reduce, Reuse & Recycle, Reduce est le mot le plus important »

Trevi Environmental Solutions est un partenaire actif à l’échelle mondiale dans le domaine des technologies et des conseils environnementaux. « L’approche de Trevi se résume en trois mots : Reduce, Reuse & Recycle », explique Stefaan Deboosere, co-fondateur et CEO de Trevi. « Le principal bénéfice immédiat découle de l’aspect reduce : éviter la pollution et consommer moins d’énergie et de matières premières. »

Emmanuel Devriendt
The Pots Company
« Traiter durablement ce que la nature nous donne »

Des pots de fleurs et des jardinières durables pour faire la différence pour les gens, l’environnement et la société. C’est ainsi qu’Emmanuel Devriendt décrit la mission de The Pots Company. « Nous visons la durabilité dans la conception et l’utilisation, mais aussi dans les matériaux. Pour nos pots et bacs, nous optons donc résolument pour des matières premières robustes, recyclées et recyclables. »

Gunther Bamelis
entreprise de travail adapté ’t Veer
« Le circuit court est un élément important de l’économie circulaire »

Selon Gunther Bamelis de l’entreprise de travail adapté ’t Veer, le mot circularité est parfois galvaudé et pas toujours utilisé dans le bon contexte. « La circularité ne doit pas se limiter à recycler les produits une seule fois. Dans une véritable économie circulaire, vous pouvez continuer à réutiliser les matériaux recyclés et donc les utiliser comme matières premières. »

Hans Boels & Bart Vanpoucke
groupe Lybover
« Moins de déchets grâce à des procédés de séparation et de traitement de haute technologie »

Lybover RECYCLING fournit des solutions de haute qualité pour le tri et la valorisation des flux de matières. Cet acteur observe-t-il également une évolution vers plus de circularité ? Tous Circulaires a posé la question à Hans Boels, CEO de Lybover, et à Bart Vanpoucke, Business Unit Manager chez Lybover RECYCLING.

Caroline Van der Perre
RAFF Plastics
« Les plastiques ont mauvaise réputation, à tort »

« La collecte et le traitement appropriés des plastiques permettent un bon recyclage et donc une durée de vie plus longue. » Nous donnons la parole à Caroline Van der Perre, copropriétaire et directrice de RAFF Plastics.  Comment cette entreprise de recyclage relève-t-elle les défis de la circularité ? « Donner une nouvelle vie aux déchets, voilà l’essentiel. »

Gerben Foulon
entreprise de recyclage de déchets électroniques Mirec Recycling
« Prévenir l’épuisement des ressources naturelles en récupérant les métaux précieux »

Mirec Recycling traite les équipements électriques et électroniques excédentaires et mis au rebut (DEEE). « Nous préparons ces matériaux en vue de leur réutilisation et de leur recyclage », explique Gerben Foulon, responsable du développement commercial. « Pour permettre un processus de production circulaire, il est crucial que les départements de R&D du monde entier prennent en compte les possibilités et les exigences de la réutilisation ou du recyclage dès la phase de conception. »

Eva Verraes
HERW!N, collectif d’entrepreneurs circulaires sociaux
« L’entrepreneuriat social est un levier essentiel de l’économie circulaire »

Combiner récupération des talents et récupération des matières premières. Tel est le mantra personnel d’Eva Verraes et de la fédération patronale qu’elle dirige. « Les membres de HERW!N sont actifs en tant qu’entrepreneurs circulaires sociaux. Ils créent des emplois utiles et durables pour les personnes issues de groupes défavorisés et participent à la réduction de notre empreinte écologique. »

Julie Lietaer
European Spinning Group et Ariadne Innovation
« La circularité demande un changement systématique des comportements »

Rendre le secteur textile plus durable, tel est le moteur de Julie Lietaer, co-CEO du European Spinning Group et fondatrice d’Ariadne Innovation. « Si vous vous souciez un peu des générations futures, vous êtes obligé de tenir compte de l’impact environnemental de la production et de la distribution textiles. Votre objectif doit être de travailler en circuit fermé. »

Philip Marynissen
VITO et Vlaanderen Circulair
« L’économie circulaire a besoin de normalisation et de sécurité juridique »

Les entreprises actives dans l’économie circulaire rencontrent souvent des problèmes de financement pour leurs projets innovants. « La pression exercée par le monde financier, qui vise à réaliser un modèle rentable à court terme, est en contradiction avec la vision à long terme d’un modèle d’économie circulaire », observe Philip Marynissen. Grâce à VITO et à Vlaanderen Circulair, il contribue à éliminer ces goulets d’étranglement.

Kristof Hots
entreprise de travail adapté WAAK
« Nous croyons fortement dans le lien entre économie sociale et économie circulaire »

Depuis 1965, l’entreprise de travail adapté WAAK de Kuurne crée des emplois durables pour les personnes en décrochage du marché du travail. « Nous misons pleinement sur les marchés où la circularité et plus généralement la durabilité occupent une place centrale et sur lesquels les partenaires se renforcent mutuellement en travaillant ensemble », explique Kristof Hots, directeur des ventes et du marketing.

Werner Annaert
Gestion des déchets SUEZ
« Réutiliser les matières premières de manière durable »

Werner Annaert est Director Business Development and Material Resources Management chez SUEZ. « Rendre possible la gestion correcte des déchets reste notre tâche prioritaire. Par ailleurs, SUEZ est un partenaire important des sociétés de production dans la transition vers l’économie circulaire. »

Dries Laperre
agence créative d’innovation produit Surplace
« Développement durable et circularité doivent aller de pair »

« Il n’existe pas de produit véritablement circulaire » : voici la conviction du concepteur de produits Dries Laperre. Pour lui, la circularité est plutôt une façon de penser, une stratégie pour arriver à un produit. « Mais ce n’est pas la seule stratégie. Désormais, nous savons que pour avoir un bon produit, il doit être durable au sens le plus large du terme. »

Jeroen Raeijmaekers
producteur et fournisseur d’écrans digitaux Q-lite
« Utiliser le moins possible de matériaux et les garder aussi purs que possible »

La durabilité est l’un des fers de lance de Q-lite, producteur et fournisseur d’écrans LED et LCD. « Avec notre modèle commercial “Display as a Service”, nous avançons à grands pas dans la transition circulaire », affirme Jeroen Raeijmaekers, responsable de la durabilité et de la communication.

Bart Proot
agence de design et de développement de produits Shells&Skins
« Vers une chaîne d’approvisionnement courte et simple, proche du consommateur »

« La responsabilité du producteur est également de reprendre chaque produit qu’il commercialise pour le réutiliser ou le recycler. » C’est ainsi que Bart Proot, fondateur et gérant de Shells&Skins et de RedStars, résume la circularité en une phrase.  « Je pense qu’il est temps de commencer à concevoir et à produire de manière circulaire. »

Henri Decruy
marque de mobilier design Topp and Legg
« Les matériaux de qualité et le système modulaire contribuent à une plus longue durée de vie »

Avec des tables adaptables fabriquées en Belgique, le jeune entrepreneur Henri Decruy s'inscrit avec enthousiasme dans l'économie circulaire. « Chez Topp and Legg, nous misons sur un design belge unique, l'exclusivité, la durabilité et le circuit le plus court possible. »

Stany Vaes
Denuo, Fédération belge des entreprises actives dans le traitement et le recyclage des déchets
« La gestion durable des matériaux est un maillon essentiel de l'économie circulaire »

« Encourager et promouvoir l'utilisation et la réutilisation des matériaux existants le plus longtemps possible », voilà comment Stany Vaes résume le rôle de Denuo dans l'économie circulaire. « Notre leitmotiv est le suivant : shaping the future of used materials (façonner l'avenir des matériaux utilisés). Les membres de Denuo - des entreprises belges du secteur du traitement et du recyclage des déchets - travaillent en permanence sur des matériaux usagés qu'ils veulent réutiliser. »

Philippe Verstraete
DRUMDRUM - reconditionnement des fûts en acier
« Miser au maximum sur la réutilisation »

Philippe Verstraete est le directeur général de DRUMDRUM, une entreprise de Rumbeke qui prépare - ou, comme il le dit lui-même, « reconditionne » - les fûts pour les réutiliser. « Selon moi, on peut et on doit faire beaucoup plus en matière de réutilisation. Proportionnellement, on parle beaucoup du recyclage et pas assez de la réutilisation. Notre niche est la réutilisation des fûts, mais il existe de nombreux autres produits qui peuvent être réutilisés. »

Marjola Maes
Degels Metal
« Une meilleure traçabilité et une communication plus positive sont nécessaires »

Mettre un point d’honneur à suivre un flux transparent dans le cycle du métal et le processus de traitement du métal - telle est la raison d’être de Degels Metal. Groupe Casier s’est entretenu avec Marjola Maes, sa coadministratrice. « Nous essayons de rendre notre produit le plus pur possible pour que nos partenaires puissent mieux le recycler et qu’ensemble, nous renforcions le cycle. »

Julie Huntz
Brussels Recycling Metal
« La production et la consommation circulaires requièrent une vision à long terme »

« Le thème de la circularité a été très présent ces dernières années, c'est bien de voir qu'il y a davantage de sensibilisation. » La parole est donnée à Julie Huntz, directrice administrative de Brussels Recycling Metal. « L'économie circulaire consiste à considérer l'ensemble du cycle de vie d'un produit : choisir les bonnes matières premières et avoir recours à l'écoconception pour utiliser, traiter et recycler efficacement. »

Chantal Saelen
Co-gérante Mordena Products
« Miser totalement sur la qualité pour que les produits aient une durée de vie plus longue »

Résumer l’essence de la production circulaire en une phrase ? Pour Chantal Saelen, co-gérante de Moderna Products, il suffit d’un seul mot : futureproof. « Nous sommes guidés par le principe de Betterness : chaque décision que nous prenons doit rendre le monde meilleur. »

Stéphanie Kint
Bureau d’ingénieurs et de conseils Greenfish
« Dans l'économie circulaire, la technologie n’est pas un but en soi, mais un moyen »

« Nous devons respecter davantage les matériaux et acquérir davantage de connaissances à leur sujet », telle est la conviction de Stéphanie Kint, chef de projet chez Greenfish. « Nous incitons nos clients à ne pas seulement prendre en compte l’output, mais aussi à regarder l'input : quelle en est l’origine et peut-on faire des progrès en termes de circularité et de durabilité avec l'écoconception ? »